Le webmarketing … c’est comme le vélo

Le webmarketing … c’est comme le vélo

Force est de constater

Nous sommes tous capable de changer une roue de vélo, une roue de voiture. Un robinet cela devient un peu plus technique, alors je ne vous parle pas d’électricité. Apprendre, comprendre, savoir, pratiquer à quoi bon. Une fois encore on parle de « temps ». C’est plus vrai aujourd’hui, qu’hier. La production sur le web se compte en jours. Il est donc naturel d’apprendre, de comprendre ou de pratiquer en présence d’un expert du digital. Mais seul c’est faisable !

Ce temps devenu précieux

La technologie sur le web avance vite. Plus on en fait, plus on sait faire, comme la pratique du vélo. Le web, c’est un peu cela.  Si vous avez le temps de vous y consacrer, vous y arriverez. En revanche, vous n’êtes pas à l’abri de bévues ou d’erreurs. Il est vivement conseiller de se faire accompagner pour optimiser votre temps de travail et vos taches. Constat fait.

L’optimisation par le consultant

C’est là qu’intervient l’optimisation par consultant digital. Idée reçue ou idée fausse ? Le consultant vous fera gagner du temps – un temps passé sur vos activités digitales. Son rôle de conseil a pour mission d’enseigner et de prodiguer les bonnes pratiques.  Il est encore plus vrai quand vous testez par vous-même, au côté d’un expert du digital. Je vous invite à le tester. Pour preuve.

Conseilleur mais pas payeur

Le consultant digital webmarketing est donc là pour prendre du temps avec le client. Il enseigne, produit et livre à ses côtés. Il participe aux bons fonctionnements de l’avancée du projet digital, petit ou grand. Il est votre équipier « conseil » d’un jour, ou pour toujours.

Je fais appel à un consultant

Je fais appel à un consultant

Je fais appel à un consultant

Trop souvent, tu te poses la question mais comment vais-je faire ? « … Je n’ai pas le temps et le web c’est chronophage et fastidieux. » Il est toujours temps de ne pas perdre de temps, de consulter, un consultant (Ça rime !). L’heure est à la réflexion stratégique digitale 2020 pour présenter celle-ci à votre direction. Alors comment penser à des inputs, insights, novateurs, et performants pour l’année prochaine.

Un consultant dédié

C’est là que le rôle du consultant entre en jeu.Il réfléchit, étudie, produit et livre pour le compte du client des activités digitales. Il peut à tout moment accompagner votre équipe en mode agile, de façon externalisée afin de pratiquer les actions webmarketing, demandées.

Un confort de service

Nombre de fois où tu te dis je vais le faire, j’ai le temps et cela me coutera moins d’argent. Faux ! L’engagement du consultant s’inscrit dans la durée et te fait donc gagner du temps. Un investissement mesuré, cadré, et quantifié quant au travail fournit et livré. C’est un confort de service pour votre équipe.

Un chef de projet web en fonction de ton besoin

Les taches du consultant peuvent être variées. Elles sont définies entre le client et le consultant, dès le départ. Le consultant se rémunère grâce à un forfait journalier. Il est grand temps de s’en intéresser.

L’agence webmarketing …

L’agence webmarketing …

O’Partner ex-membre de SPORSORA en 2017.

Nous voulions adhérer au groupement interprofessionnel SPORSORA, afin d’être légitime dans notre démarche d’accompagnement webmarketing auprès de tous ces acteurs, comme spécialiste du digital et du sport. Le sport représente un enjeu social et sociétal majeur, ainsi qu’un moteur de croissance de l’économie. SPORSORA regroupe aujourd’hui plus de 200 acteurs de l’écosystème du sport (annonceurs, agences, organisations sportives, médias, instituts d’études et de formation). Fier d’être membre. Ensemble préparons #Paris2024 !

membre sporsora

(Source citée réf. 2017 : de « présentation » – issue du site sporsora.com)

 

Retrouvez-nous sur le salon du SPORTEM 2017

Retrouvez-nous sur le salon du SPORTEM 2017

Nous participons au salon du SPORTEM 2017.

Le monde du sport et du marketing, le Sportem, à la rencontre de l’agence O’PARTNER conseil digital marketing, ce mardi 28/03/2017, de 9.00 à 18.00. Nous y serons Stand N°40 au Parc des Princes – Paris. Passez boire un café !

A quoi bon investir en social si vous n’interagissez pas avec vos visiteurs.

A quoi bon investir en social si vous n’interagissez pas avec vos visiteurs.

En France, 21,4 millions de personnes, soit 60% de mobinautes, étaient adeptes d’applications de messagerie en 2016.

Difficile pour les marques des pénétrer ces espaces très privés. Le principe du tchat sur le site ou sur la page sociale de la marque représente en revanche une superbe opportunité marketing : une étude récente réalisée aux États-Unis indique qu’un tiers des consommateurs préfèrent utiliser des robots pour interroger des commerçants ou prestataires de services plutôt que de les appeler (29%) ou de leur envoyer un e-mail (27%). Cette proportion augmente parmi les plus jeunes.

(Source Ad-Exchange mars 6, 2017)